Oct 09

[Bim Bam] BOOM Festival 2014 !

15278762205_e1bdf80927_o
Du 4 au 11 août se tenait la dixième édition du Boom Festival, non loin de Idanha-a-Nova, petite ville dont la municipalité est de Castelo Branco.
Après avoir fait tous les préparatifs, nous pouvons enfin prendre la route. Nous sommes le dimanche 3 août. Il fait chaud, et le soleil brille au Portugal. La voiture avance lentement, mais nous avons le temps de contempler le paysage portugais. Nous passons de village en village et l’impatience grandit d’heures en heures.
Finalement, c’est avec un immense soulagement que nous arrivons à proximité du site. Nous venons de dépasser Idhana-a-nova, et voilà que la nuit est déjà tombée. ll est 3h du matin et nous sommes tous fatigués du long voyage. Après 12h de bouchons pour faire une vingtaine de kilomètres, nous arrivons enfin vers les portes du paradis. Les phares de la voiture éclairent les couleurs de l’entrée du festival. Ça y est, nous y sommes, l’entrée du Boom Festival est devant nos yeux.
C’est ici que se rassemblent, tous les deux ans depuis 1997, les adeptes de la trance music, et ce, pour partager durant une semaine entière, la même expérience. Mais il faut savoir que le boom n’est pas qu’un festival. Il soutient le principe « penser hors du cadre conventionnel » à travers un mix de cultures alternatives psychédéliques en provenance des quatre coins du monde.

15092209827_1a483fef55_o
Le lendemain matin, est le meilleur de tous les matins. Étant arrivés de nuit, nous n’avions pas encore vu avec précision ce petit coin de paradis. Les premières lueurs matinales sont visibles. Voilà que nous découvrons le fameux lac. Le paysage est époustouflant. La vue est surprenante et l’étendue du site nous laisse bouche bée. C’est avec grande joie que nous découvrons au fil de la journée les différents espaces culturels incroyablement bien éparpillés dans les espaces artistiques mineurs du site.
Parmi les autres attractions, on retrouve des sculptures, une galerie d’art, du théâtre de rue, des spectacles à base de feu, des conférences, des cours de yoga, des films, de la méditation de groupe et des discussions. Il y a aussi un espace de soins avec des massages, des ateliers et une piscine pour l’aquathérapie. Le Boom a reçu à deux reprises la récompense « YOUROPE Green ‘N’ Clean Festival of the Year », car les toilettes sur le site n’utilisent pas de produits chimiques et les eaux résiduelles sont à nouveau traitées. Boom utilise aussi l‘énergie solaire et éolienne pour alimenter les équipements électriques et fait la promotion du recyclage.

Mais… les heures passent, et le son se fait désirer. Il faudra attendre le lendemain (5 août) pour que le son raisonne dans nos oreilles autant que le soleil rayonne.
Voilà qu’un premier artiste ouvre le bal. Ca y est, nous y sommes. Le son est lancé et la bonne humeur est au rendez vous. L’art, les couleurs et les personnes intensifient le paysage pendant que la musique rythme la journée. L’émotion dépasse les pensées tandis que les sourires se dessinent sur les visages présents dans toute la foule. Une foule énergique, déterminée et extrêmement vivante.

15278762935_ee75b8805d_o

La semaine peut enfin commencer. Tout est réunit dans un cadre spécialement idyllique pour vous faire vibrer de la tête aux pieds. Ce que nous ne savez pas à ce moment là, c’est que tout ce que vous pourrez entendre ou voir sera désormais ancrée dans votre mémoire pour un bon bout de temps.
Avec du recul, on se rend vite compte que le boom n’est pas un simple festival. Il est avant tout un état d’esprit. Et il est fort probable qu’il devienne une tradition si l’expérience vous a marquée. Mais il vous faudra attendre 2016 pour découvrir la 11ème édition du BOOM Festival.
Une chose est sûre, quand le soleil envoie sa grâce d’or sur la terre du Boom, il y a une seule chose qu’on ne peut contredire : «I’m changed. »

 15275627851_5eb492a3f0_o

Claire Laborde Suwiczak.

Report video => https://www.youtube.com/watch?v=xkdU9NcROyo

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils